Élections à l’Ordre des ingénieurs du Québec

Publié le: 25 février 2015

Classé sous: Messages

Email this to someoneShare on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+

L’OIQ vient de dévoiler les candidats qui se présentent aux sept (7) postes d’administrateur à pourvoir cette année (sur 24), soit:

  • Quatre (4) postes dans la région de Montréal;
  • un (1) dans celle de Québec; 
  • un (1) dans celle de l’Estrie;
  • un (1) dans celle de l’Est-du-Québec.

En Estrie, M. Michel Noël, et dans l’Est du Québec, M. Robert Fournier, ont été élus par acclamation dans leur région respective.

Il y aura donc élection seulement à Montréal,huit (8) candidats se disputent les quatre (4) postes disponibles, et à Québec trois (3) candidats se disputent le seul poste disponible.

Deux remarques s’imposent

  • Peu importe le résultat électoral, la composition du conseil d’administration changera considérablement. En effet, il n’y a que deux (2) administrateurs sortants (M. Sid Zerbo et M. Robert Fournier) qui se sont représentés sur cinq (5) en poste,  deux postes étant présentement vacants. Puisque M. Fournier a été élu par acclamation, il y aura par conséquent au moins cinq nouveaux administrateurs au conseil.

 »Du 24 février au 24 avril s’étend la période de scrutin pour l’élection de nouveaux administrateurs au sein du conseil d’administration de l’Ordre http://www.elections.oiq.qc.ca

Afin d’assurer un traitement équitable et impartial des candidats durant cette période, l’Ordre ne fera aucune publication concernant les élections ou les candidats en lice. De plus, ces derniers ne pourront publier sur le groupe LinkedIn (modération automatique). Ces mesures temporaires ne concernent que les candidats. La politique d’utilisation habituelle continue de s’appliquer pour tous les autres membres du groupe.

Merci de votre compréhension et collaboration. »

Ce n’est pas la première fois que ce genre de précaution est implantée en période électorale. Par le passé, il y a eu des très forts soupçons à l’effet que la direction de l’époque favorisait dans les coulisses  l’élection de certains candidats, et une telle politique protège effectivement tous les employés de tels soupçons, du moins en ce qui a trait à la campagne électorale elle-même.

Cependant,une telle politique a aussi pour effet d’empêcher les débats entre candidats sur le groupe Linkedin de l’OIQ ainsi que de limiter la diffusion d’information additionnelle qui permettrait aux ingénieurs de voter en ayant en main toute l’information pertinente et non pas juste un texte de 400 mots. Un média alternatif indépendant est donc requis.

Au cours de cette campagne l’association jouera le rôle de média 

L’association souhaite jouer un rôle neutre dans ces élections,  tout en se réservant bien évidemment le droit de poser des questions aux candidats, même difficiles ou embarrassantes, que ce soit concernant leur programme, leur passé, leurs compétences, etc., et ce, comme tout bon journaliste parlementaire saurait le faire. C’est dans ce contexte qu’elle entend effectuer les démarches suivantes:

  • Contacter tous les candidats en lice au cours des prochains jours afin de leur faire parvenir des questions pertinentes. Leurs réponses seront mises en ligne sur ce site. Il y a lieu de remarquer que, si certaines questions seront posées à tous les candidats, d’autres seront plus pointues et adaptées individuellement à chacun en fonction de ses écrits  et de son historique.
  • Publier dans ses colonnes tout article venant d’un de ses membres, incluant les candidats à cette élection qui le sont (ou qui le deviennent), pour autant qu’il s’agit d’articles d’intérêt pour les ingénieurs, bien écrits et bien documentés, et dont contenu n’est pas en contradiction avec l’ADN de l’association.
Email this to someoneShare on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+

Comments are closed.