Parrainage: L’OIQ pique l’idée de l’ADIIQ

Publié le: 20 janvier 2016

Classé sous: Messages

Email this to someoneShare on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+

Dans son dernier éditorial, intitulé  »L’Ordre en 2016 : on poursuit la transformation! », à la page 7 de la revue PLAN du mois de janvier-février 2016, le nouveau président de l’OIQ, Jean François Proulx, a annoncé que dans le prochain formulaire d’inscription figurera une case permettant à tout ingénieur de plein titre d’indiquer sa disponibilité pour parrainer un ingénieur junior (ou pour agir comme maître de stage). Il insiste aussi sur le fait que parrainer un junior donne droit à 7.5 heures de formation continue reconnue par l’Ordre.

Arrimer des ingénieurs de plein titre voulant être parrains avec des ingénieurs juniors souhaitant être parrainés a été l’un des premiers services que l’association a offert à ses membres. Aujourd’hui il fait encore partie de toute une panoplie de prérogatives dont ses membres jouissent. Un tel service est effectivement indispensable car il est extrêmement difficile pour un junior de se trouver un parrain dans son environnement immédiat. De plus, lorsqu’il existe une relation hiérarchique au travail entre un ingénieur et un ingénieur junior, il n’est souvent pas une bonne idée ni pour l’un ni pour l’autre d’entrer dans une relation parrain/parrainé.

L’association est-elle vexée du fait que soudainement l’Ordre a décidé faire double emploi et offrir un service  »concurrent » au sien ? Bien sur, la réponse est non. Inévitablement déficitaire, ce service est de façon inhérente de nature non-commerciale. Par conséquent, et dans la mesure où l’ajout de ce service ne sera pas ensuite invoqué par l’OIQ comme excuse pour augmenter la cotisation, l’association ne peut que se réjouir d’avoir poussé voire même instigué l’Ordre des ingénieurs à donner aux ingénieurs juniors l’appui qu’ils méritent en raison de la réglementation qu’il leur impose lui-même.

L’association continuera d’ailleurs à fournir ce service gratuitement pour ses membres même après le mois d’avril 2016, ne serais-ce que pour s’assurer de garder la pression sur l’Ordre et donner aux ingénieurs parrains et aux ingenieurs juniors une alternative, au cas où. On ne sait jamais.

 

Email this to someoneShare on FacebookShare on LinkedInTweet about this on TwitterShare on Google+

Comments are closed.