Sylvie Girard : Une présidente potentielle

Voici l’analyse de l’Association de la candidature de Sylvie Girard au poste d’administrateur de la région de Québec :

  • Compréhension de la mission de l’Ordre. De tous les programmes des candidats, autant à la présidence qu’au conseil d’administration, celui de Sylvie Girard  est probablement celui qui reflète le mieux l’esprit de ce que devrait être un bon administrateur d’un ordre professionnel. Elle parle de transparence, de bonne gouvernance et de sobriété. Elle insiste aussi sur la nécessité de recentrer les activités sur la mission. Bref, même si d’autres ont des objectifs semblables, sa  formulation est claire, simple et facile à comprendreNote 25/25
  • Volonté de mettre en application les résolutions des assemblées générales. Bien qu’elle se limite juste aux résolutions adoptées par les membres lors de l’assemblée générale extraordinaire du 6 mai 2014, Sylvie Girard est la seule des candidats de ceux qui se présentent dans la région de Québec à en parler dans sa présentation.  Note 25/25
  • Historique. Même si elle n’a pas d’expérience comme élue, Sylvie Girard est très au fait de toutes les problématiques de la profession, comme en témoignent ses nombreuses interventions dans les groupes de discussions, dont celui de l’Association et celui de l’Ordre. Dotée d’une grande curiosité intellectuelle, Mme Girard a touché à beaucoup de domaines du génie et de la gestion, en passant par la surveillance de chantier, aux essais géotechniques et la gestion de projet.  Elle est aussi dotée d’excellentes aptitudes de médiation et de négociation, et surtout elle est capable de dégager un consensus autour d’elle, ce qui peut vraiment utile dans l’environnement actuel d’aujourd’hui à l’OIQ. Note 20/25
  • Capacités apparentes de communicatrice et de gestionnaire.  Sylvie Girard s’exprime très bien autant verbalement ainsi qu’à l’écrit et est toujours bien documentée. En ce qui a trait à sa capacité de gestionnaire, sa feuille de route est peut être moins impressionnante que celle d’autres candidats, mais compense largement par un fort esprit analytiqueNote 20/25

Conclusion

Sylvie Girard a certainement les qualités pour être une administratrice hors pair.  Cependant, le plus important est que dans deux ans, une fois qu’elle se sera familiarisée avec la dynamique du conseil, elle sera probablement en mesure de devenir une excellente présidente.

Note globale 90/100

Comments are closed.